La Géorgie

La Géorgie un pays méconnu, mais magnifique.

À découvrir absolument!

Site de la bataille de Didgori, Géorgieséjour dans le Caucase géorgienL'église de la Trinité, au-dessus de Stepantsminda, GéorgieSvanétieStepantsminda, Géorgieles vertes prairies de Géorgie au printempsLes Monts ChaukhébiLa forteresse d'Ananouri, route militaire, Géorgie, Caucaseséjour dans le Caucase géorgienséjour dans le Caucase, col de la croixséjour dans le Caucase, TbilissiMazeri churchglacier de l'UshbaGuli passlacs Koruldiglacier du ChaaladiMestiaMestia-ZhabeshiAdishiAdishi-Khaldécol ChkhunderiUshguliUshguliUshguli - ShkharaTbilissi - la vieille ville, les bainsTbilissi - la vieille villeTbilissiau loin l'UshbaShkhara 5193m

La Géorgie est un pays de l’ex-URSS, qui a obtenu son indépendance au début des années 90.

C’est un petit pays de 70000km2, peuplé d’à peine 5 millions d’individus. C’est un pays essentiellement montagneux. Sa capitale est Tbilissi. La Géorgie est entourée par la Russie au Nord, la Turquie au Sud-Ouest, l’Azerbaïdjan au Sud-Est et  l’Arménie au Sud. A l’Ouest, le pays est bordé par la mer Noire.

Depuis son indépendance au début des années 90, la Géorgie a vécu des heures sombres. Il y a peu de temps encore, le pays était instable, dirigé par des gouvernants corrompus, confronté à des luttes intestines et aux velléités d’indépendance des régions d’Abkhazie, d’Ossétie du Sud et d’Adjarie. Ses frontières septentrionales n’étaient pas sûres notamment avec la proximité des Républiques russes voisines d’Ingouchétie ou de Tchétchénie, et les incursions régulières dans les vallées montagneuses géorgiennes de combattants tchétchènes alors en guerre avec la Russie. Depuis cette époque, la situation s’est normalisée. Les Républiques russes voisines ont retrouvé leur « calme ». Les dirigeants géorgiens corrompus ont été remplacés, l’Adjarie est rentrée dans le rang, et depuis le conflit de 2008 avec la Russie, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud ne font désormais plus partie du territoire géorgien, et sont des Républiques autonomes rattachées à la Russie. Ceci a évidemment créé des tensions entre les 2 pays, mais le gouvernement actuel a renoué les liens avec la Russie, et la frontière entre les 2 pays a été ré-ouverte en 2010. Et même si l’on peut rencontrer les gardes-frontières au cours d’une randonnée, il n’y a plus de danger à se promener dans ces contrées.

Un pays de montagne, et de montagnards..

En Géorgie, il y a 3 chaines de montagnes. Le Grand Caucase au Nord avec des sommets à plus de 5000m. Le Petit Caucase au Sud, avec des hauts plateaux volcaniques à plus de 3000m. Entre les deux, une chaine moins haute qui traverse quasiment le pays d’Est en Ouest, la chaine de Trialéti.

La montagne y est sauvage, les vallées les plus reculées sont souvent encore inaccessibles avec des moyens de transport autres que le cheval, ou à pied. Du fait de leur situation dans ces vallées, les édifices religieux ou les quelques habitations qui s’y trouvent ont été sauvegardées des nombreuses invasions dont le pays a été victime depuis le IV° siècle. Ils sont les témoins d’un passé lointain et tourmenté.

La montagne y est en grande partie encore réservée aux aventuriers en quête d’émotions fortes.

Il faut profiter tant qu’il est temps de cette nature intacte.

Un tourisme en plein essor

Peu de touristes européens viennent découvrir ce pays qui ne correspond en rien à notre culture. En 2015, on comptait 14000 français qui avaient fait le déplacement, mais surtout pour y faire du tourisme culturel.

Le tourisme de montagne y est en plein essor. Au mois d’avril 2017, la capitale Tbilissi accueillait la conférence eurasiatique de l’Organisation Mondiale du Tourisme. Lors de cette conférence le gouvernement géorgien a clairement défini comme un des objectifs principaux des années à venir le développement du tourisme de montagne. 300 participants de 32 pays étaient là, dont 2 représentants français venus partager leur expertise dans le domaine.

Une culture et des peuples étonnants

Les habitants sont attachants, hospitaliers, prêts à vous offrir tout ce qu’ils ont, à vous rendre service. Quelque soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, il y aura toujours quelqu’un pour vous aider et vous sortir d’un mauvais pas. Le système D est la base de la vie quotidienne, et c’est un pays où tout est possible!

La cuisine géorgienne est généreuse et délicieuse. Si vous n’avez jamais assisté à une « supra », vous ne savez pas ce qu’est faire plaisir à vos hôtes. Les plats doivent recouvrir la table entièrement, ils vont même jusqu’à les entasser sur plusieurs couches! Et c’est le « Tamada » qui préside la tablée, et porte les toasts qui jalonnent le repas.

Les géorgiens ont une grande culture des traditions. Chaque région à ses costumes traditionnels, ses danses, se chants, et cette culture est toujours bien ancrée dans la population qui en fait la démonstration lors de toutes les fêtes.

La Géorgie était du temps de l’URSS, le lieu de villégiature des dirigeants du parti communiste, et avant eux, des tsars, en raison de sa douceur de vivre.

Osez la découverte, car le pays vaut vraiment le détour!